Transformez l’air humide de vos espaces en air respirable grâce aux outils spécialisés

L'humidité est essentielle, mais il arrive souvent qu’elle ne soit pas du tout maitrisée. À long terme, les problèmes s’accumulent et prennent de l’ampleur. Ces désagréments se manifestent souvent dans la structure, le mobilier, les menuiseries. La facture énergétique risque de grimper si la maison se transforme en une passoire thermique. Trouver le juste équilibre est par conséquent essentiel.

Humidité dans un logement : pour quels enjeux ?

Pour cela, il existe de multiples appareils capables de réguler l’apport en humidité. Il s’agit notamment des déshumidificateurs. Ils permettent d’avoir un traitement de l’air optimal. Ces dispositifs peuvent être installés dans les combles, les caves ou encore les salles de bain. Selon de récentes études, le taux d’humidité optimal d'un air respirable se situe entre 45 et 55 %. En excès ou en carence, les conséquents pour l’habitation et les occupants sont presque identiques. Lorsque ce taux baisse en dessous de 45 %, l’air est difficilement respirable et on ressent un sentiment d’inconfort permanent. Progressivement, le corps est affaibli et la gorge devient sèche. Petit à petit, la peau commence à s'irriter et les symptômes s’accompagnent de démangeaisons. Dans de nombreux cas observés, de l’électricité statique est produite. Les personnes âgées et les enfants sont les plus exposés au risque. Un environnement aussi sec entraine son lot de désagrément sur les meubles, les appareils électroménagers et les revêtements en parquet.

Comment diagnostiquer des problèmes d’humidité ?

Un problème d’humidité n’est pas difficile à déceler. Il existe des signes distinctifs qui ne trompent pas. Par exemple, le chauffage peut être souvent laborieux et l’air respirable diminue. Le radiateur, la poêle à bois ou autres dispositifs ont du mal à faire grimper la température à un niveau optimal. Vous ressentez un vent glacé malgré la présence du chauffage ? À travers les murs de la maison, l’humidité peut laisser des traces indélébiles. Si vous souhaitez déterminer avec précision l’origine du problème, il existe des outils adaptés. À l’aide d’un hygromètre, il est possible de mesurer avec précision le taux d’humidité ambiant dans chaque pièce.

Qu’est-ce qu’un déshumidificateur ?

Il faut savoir qu’il existe différents types de déshumidificateurs d’air. Selon l’utilisation et le problème à résoudre, vous devez choisir l’appareil adéquat. Les premiers modèles sont appelés déshumidificateur d’air à condensation. Il s’agit de la version la plus répandue sur le marché. On en trouve dans tous les magasins spécialisés. Les fabricants ont conçu un appareil très compact pour éviter d’encombrer les pièces. Ainsi, vous aurez moins de difficulté à le déplacer entre les pièces. D’ailleurs, la plupart d’entre eux sont pourvus de roulettes pour le transport. Le déshumidificateur absorbe, puis filtre l’air humide qui va être transporté vers un condensateur. Il rend l’air respirable. Le second modèle un déshumidificateur à absorption. Il est moins connu du grand public et s’apparente à une utilisation industrielle.

Optimisation de la durée de vie de la courroie SPZ pour réduire les coûts de maintenance
Comment les laboratoires d’analyse biosourcé contribuent-ils à l’évaluation de la durabilité des produits ?

Plan du site